Aujourd’hui, déjà 4 ans d’union avec ma coupe menstruelle.

Attention, cet article est susceptible de comporter des expressions à caractère sanguinolent, voire aversif. Il est donc recommandé d’éviter aux âmes les plus sensibles de passer leur chemin. Merci.

coupe menstruelle

Eh oui, ça faisait un moment que je comptais crier sur mon blog l’amour que j’ai pour ce bout de silicone chirurgical. Et, alors que je me demandais depuis combien de temps je l’enfile mensuellement, je me suis amusée à aller rechercher le mail de confirmation de mon achat sur ma messagerie.

Et là, que vois-je : commande confirmée le 29 Septembre 2009.

Cela fait donc 4 ans et 1 jour, pile poil, que mon aventure avec elle a commencé. Enfin… Bien sûr que je l’ai pas portée dès qu’elle est arrivée hein ! (genre la fille trop heureuse d’en avoir une “NAN J’LA METS MÊME SI CHU PAS RÉGLÉE PUTAIN o/ !!!!!!!”)

Bon, mais avant de vous conter des mésaventures vaginales, je vais peut-être brièvement expliquer ce que c’est qu’une coupe menstruelle, pour celles ou ceux qui ne sauraient pas :

Une coupe menstruelle, comme son nom l’indique, c’est comme un petit gobelet arrondi, genre un calice t’sais, mais sans le pied, et aussi c’est pas en métal, c’est en silicone (c’est mieux, c’est moins douloureux). Et c’est petit, ça tient dans la main (c’est mieux aussi).

Et cette petite coupelle donc, bah en fait, faut l’enfiler dans le vagin si vous en avez un, et l’installer ouverture face au col de l’utérus, de sorte à ce que quand ce dernier pratique sa mue mensuelle et détapisse toutes les paroies qui le constituent, bah la coupe elle, va récupérer tout ce qui sort. ‘Fin elle récupère le sang comme le ferait un tampon ou une serviette quoi.


Enfin quand j’dis “comme”… Je tiens quand même à préciser qu’au plus j’utilise ma coupe, au plus je me rends compte que tampax et serviette c’est quand même une belle connerie. Suffit de lire cet article ici là, et vous me comprendrez mieux.

Bref, donc, la coupe, c’est la vie. Et comme le diront toutes les meufs qui comme moi voudront vous convaincre de ça, 3 arguments :

  • C’est économique : bah ouais ! c’pas jetable ! t’en achètes une, tu la gardes pour la vie. Et ça coûte pas plus de 30€.
  • C’est écologique : eh oui ! comme vous la gardez, y’a rien à jeter ! Ni emballage ni rien ! Donc pas de déchets !
  • C’est hygiénique et sain : silicone, donc contrairement à un tampon, ni diffusion ni absorption donc rien de chelou qui pénètre dans vos muqueuses et votre sang, et pas de sécheresse. Et t’sais le truc du tampon oublié qui t’fait risquer la septicémie, ça pareil ! finit ! Ou encore le pipi sur la corde du tampon qu’ensuite tu gardes dans la culotte et que c’est tout bactérien dégueu. Enfin j’pourrais en sortir un tas…

Sinon t’as c’te meuf qui parle très bien de tous les avantages. Ouais j’la promeut parce qu’elle est rousse et que j’suis solidaire.

Pis c’est propre ! J’veux dire, tu la mets dans ta douche le matin, tu la gardes la journée, et pis tu l’enlèves le soir RE dans la douche ou n’importe où. Pis entre deux utilisations, tu la fais bouillir pour la stériliser, comme une tétine de biberon. Et basta.

Bon alors hein, par contre, on va pas s’le cacher, quand tu l’enlèves, des fois c’est Carrie au Bal du Diable… Surtout les premières fois quand t’apprends à la placer.

Eh oui parce qu’au tout début, y’a des filles à qui ça arrive de paniquer un brin. Surtout LA PREMIERE FOIS, quand t’arrives pas à la sortir parce que TU PENSES PAS qu’en fait il faut juste POUSSER un brin pour l’amener vers la sortie et pouvoir la saisir. J’crois qu’on a presque toutes eu ce moment où elle est à l’intérieur et où on doit l’enlever et on galère un peu, et là on s’arrête, on se retourne sur la situation et on se fait : “Ok je vais plus pouvoir l’enlever, je vais devoir aller à l’hosto…”. Et là en général, on est prises d’une force soudaine, un courage profond qui parvient des tréfonds de son organisme, qui parcourt toute notre épine dorsale, parvient au cerveau et on se dit : “J’SUIS PAS PLUS BÊTE QU’UNE AUTRE, UN BÉBÉ PASSERA PAR LA UN JOUR, D’AUTRES CHOSES MOINS CATHO Y SONT DÉJÀ PASSÉES, JE SUIS MAITRESSE DE MON CORPS, REINE DE MON VAGIN, ON Y VA !!!!!!!”

Et là en général t’arrives à l’enlever d’un coup et t’as l’air con.

Bref, la coupe, c’est ludique, c’est propre, ça change la vie (j’ai oublié d’dire qu’on la sentait même pas!), et pis si ça peut faire couler des marques dégueu comme celles de Tampax, on en profite pour faire d’une pierre deux coups !

Pour en acheter ? C’est par ici > http://www.biokime.com/coupes-menstruelles.html (ou ailleurs mais là y’a pleins de choix de couleurs et d’formes c’est hypra coule o/).

Un commentaire


  1. Merci pour cet découverte et cet article très bien redigé 🙂 dès mon retour de couche je tente l’expérience. Bisous

    Répondre

Laisser un commentaire